Skip to content

Réaction d’une citoyenne face à la fusion de la bibliothèque

3 juin 2011
Nous avons reçu par courriel ce message:
Merci beaucoup pour ce message qui me fait un bien immense!
Depuis que j’ai appris cette possibilité de fermeture de la bibliothèque, je me sens frustrée et révoltée par la stupidité du raisonnement qui a mené à cette décision. L’éducation ne compte donc pas pour les gérants de la municipalité? Faudrait-il faire comme l’écrivain Yann Martel l’a fait avec Steven Harper et envoyer un livre par mois à notre maire? Lit-il seulement journaux et magazines pour savoir ce qui se passe à l’extérieur de sa localité?
La page couverture du magazine L’Actualité du 1er juin 2011 titre: « 30 villages se réinventent. Partout au Québec les ruraux se mobilisent ». Projets communautaires, organisation de festivals, rachat de commerces par la collectivité, spectacles en plein air, repaire d’artistes, pistes cyclables, accueil pour touristes, etc. Les idées ne manquent pas pour revitaliser des coins de pays qui vivent également une période économique difficile. De plus en plus de citadins veulent venir vivre à la campagne. Brownsburg n’est qu’à une heure de Montréal, la nature y est encore sauvage et intacte. Et que fait notre maire pour valoriser son village et attirer de nouveaux habitants qui permettraient aux commerces de mieux vivre et à d’autres d’ouvrir? Il veut fermer la bibliothèque! Et par le fait même le seul accès internet gratuit du coin. Bravo! Belle initiative.
En tant que travailleuse autonome, il m’arrive souvent de venir travailler dans mon deuxième chez moi, ici, dans la municipalité de Brownsburg. Seulement, j’ai besoin de me rendre fréquemment à la bibliothèque (en fait le plus souvent je m’installe dans ma voiture à l’extérieur pour profiter du service Wi-Fi) sans lequel je ne pourrais pas me permettre d’allonger mes weekends. On m’enlève la bibliothèque, on m’enlève également la possibilité de vivre ici le plus souvent possible. Quand je passe au village, j’arrête à l’épicerie, je vais à la pharmacie, je passe au dépanneur ou vais manger au restaurant. Moins de jours égalent moins de revenus pour les commerçants. Je m’inquiète: combien de temps encore pourrons-nous garder notre Caisse populaire? Pourquoi n’irait-elle pas aussi fusionner avec celle de Lachute?
Vous pouvez compter sur moi. Je serai samedi devant la bibliothèque pour manifester avec vous mon mécontentement. Et un grand merci à ceux qui ont organisé cet événement.
Pascale Bilodeau
3 commentaires leave one →
  1. Alain Bédard permalink
    4 juin 2011 20 h 39 min

    Une bibliothèque c’est complètement désuet. Le web et wikipédia ne sont-ils pas une immense bibliothèque ???

    Cette ville de voleur est tellement ruinée que même avec les 3000 $ de taxes par année que je leur donne ils ne sont même pas capable de mettre un nom de rue : ça fait 6 mois que la pancarte est tombée !!! J’ai un puit arthésien et fosse sceptique avec champs d’épuration et la partie de la rue ou je reste est privée donc il faut que je débourse 500 $ par année pour l’entretien et que je fasse du bénévolat pour réparer les trous ( nie de poule ) à chaque année. Donc je coute rien à la ville et eux ils sont morts de rire c’est voleurs là !!!

    Voyons donc une bibliothèque alors !!! Brownsburg-Chatham est trop petite pour avoir une bibliothèque : allez à Lachute et arrêtez de brailler batême ou aller sur internet.

    • 5 juin 2011 8 h 45 min

      En fait, l’arrivée d’Internet a favorisé la fréquentation des bibliothèques.

      « Selon une étude réalisée par l’American Library Association (ALA), l’arrivée d’Internet aurait fortement contribué à augmenter le taux de fréquentation des bibliothèques publiques. Les résultats diffusés par cette étude réalisée aux États-Unis révèlent que le nombre de visites dans les bibliothèques a augmenté de 61 % de 1994 à 2004. L’ALA attribue cette hausse à la popularité grandissante d’Internet, qui contribuerait à développer la soif de savoir et d’information des citoyens. Les services à distance que permet l’utilisation d’Internet, tels que les renouvellements ou les réservations en ligne, sont également des facteurs qui favorisent la fréquentation des bibliothèques. » (Paul Cauchon, « Internet contribue à la fréquentation accrue des bibliothèques publiques », Le Devoir, 27 avril 2007, p. B4.)

      Le café Internet de la bibliothèque de Brownsburg-Chatham est très fréquenté et répond à un besoin en permettant l’accès à Internet. Il s’agit du seul réseau Wi-Fi de Brownsburg-Chatham qui est accessible même en dehors des heures d’ouverture.

      Pour d’autres arguments, en anglais: 10 Reasons Why the Internet is No Substitute for a Library à l’adresse http://www.ala.org/ala/alonline/resources/slctdarticles/10reasonswhy.cfm

  2. Mme Deslauriers permalink
    11 juin 2011 9 h 24 min

    M. Bédard, avez-vous déjà lu un roman ou un essai sur la psychologie sur l’internet ?

    Mon fils de 11 ans lit depuis sa petite enfance et utilise les services de la bibliothèque de Brownsburg-Chatham depuis l’âge de 5 ans. Ce service a contribué à son éveil, lui permettant d’acquérir un énorme bagage culturel ainsi qu’un sens critique de la vie. Sans compter un merveilleux vocabulaire juste et coloré.
    L’internet ou wikipédia, comme vous dites, sont très utiles mais ne sont que des résumés et sont souvent plein de fautes.

    Les gens qui ne désirent pas lire, c’est leur choix et je le respecte, mais il faudrait aussi faire de même pour ceux qui tiennent à ce service qui contribue à la vie d’une communauté.

    Si ça n’arrête pas, nous deviendrons des citoyens d’une ville dortoire ou des banlieusards de Lachute. Avec des grosses taxes sans service.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :