Skip to content

Compte rendu de la séance du conseil municipal du 4 avril

8 avril 2011

Une cinquantaine de personnes se sont pointées pour une assemblée courte et calme.

M. le maire Dinel a demandé à madame la greffière, Marie-Josée Larocque, de lire un extrait des règlements de la ville concernant la période de questions, indiquant qu’il appliquerait le texte plus rigoureusement afin d’éviter des dérapages. Il a suggéré qu’il avait peut-être contribué à laisser aller les choses puisqu’il est « pour la démocratie ». Dommage qu’il n’ait pas appliqué le texte en question qui stipule qu’un conseiller peut apporter des précisions. En effet, madame Paule Blain-Clotteau a voulu à deux reprises ajouter des informations, mais n’a pas pu s’exprimer.

M. Pierre Leclerc, un citoyen du Vieux-Verger a rappelé que l’entente avec la ville stipulait qu’à 60 % du développement complété, celle-ci doit procéder au pavage du secteur. Concernant un règlement d’emprunt annoncé à l’ordre du jour pour le développement résidentiel Cadieux, il s’est fait répondre que les résidents du secteur payait. La règle de l’utilisateur payeur prévaut donc.

À la question de savoir si la hausse de taxes étaient unanimes parmi les conseillers, la réponse a été positive. Selon M. Dinel, 12 % de la hausse serait due aux déficits antérieurs, 8 % pour éviter de nouveaux déficits.

Concernant le développement du centre-ville, une étude a été faite, elle doit être mise à jour. Bien que les commerçants n’aient pas été approchés, selon nos propres vérifications, M. Quevillon affirme que la consultation s’est faite par une firme externe. Le parc des Vétérans est éventré par un bassin de rétention, celui-ci restera. Lle pavillon est vandalisé, « On va mettre des gens là-dessus. » En ce qui a trait au programme de revitalisation du centre-ville, M. le maire affirme qu’il n’y a jamais eu d’argent mis de côté dans un compte spécial. Mme Clotteau a affirmé que le montant décidé était de 50 000 $.

M. le maire a préféré ne pas commenter les allégations selon lesquelles il aurait agressé un conseiller.

La directrice des travaux publics, madame Barbara Guy, serait partie de son propre gré. M. Sylvain Allard a été réembauché. Il est raisonnable de croire que celui-ci aura négocié son retour, à quelles conditions? Bonne nouvelle, le site Internet de la ville n’a pas besoin d’être mis à jour puisque le nom de M. Allard n’avait pas encore été retiré.

Une citoyenne a constaté une inéquité quant à la poursuite intentée contre Mme Clotteau, puisque celle-ci est payée par l’argent des contribuables alors que l’intimée doit se défendre en déboursant de sa poche. M. le maire a indiqué qu’il avait offert de payer lui-même, mais que le conseil avait décidé de défrayer les coûts.

Le camp de jour estival, après sondage auprès de la population, se tiendra à Carillon. Un parent déçu par cette décision a demandé que les résultats du sondage soient dévoilés publiquement. Il s’est par ailleurs plaint du manque de respect pour la communauté anglophone qui reçoit les communications de la ville en français.

Une entente hors cour avec Mme Brigitte Dagenais, dont le restaurant au centre-ville a été exproprié, lui accorde une compensation de 223 000 $, conditionnelle à l’obtention d’un règlement d’emprunt de 300 000 $. Vouloir éviter à tout prix des frais d’avocats coûte-t-il plus cher aux contribuables au bout du compte? Ne crée-t-on pas de dangereux précédents?

Une citoyenne s’est dite inquiète des conséquences sur l’environnement que peut avoir l’épandage de chlorure de magnésium près des rivières et des forêts, et a demandé que la ville fasse des vérifications auprès du ministère de l’Environnement. Dans un même ordre d’idées, nous avons appris l’engagement de la ville dans le programme Climat municipalités grâce à une subvention qui leur permet de dresser un inventaire des émissions de GES. Malheureusement, M. le maire a pris la peine de préciser que cela n’engageait à rien de plus par la suite alors que le but est d' »inciter les organismes municipaux à se doter d’un plan de réduction de leurs émissions de GES de façon durable sur leur territoire. »

Les usagers du café Internet de la bibliothèque seront heureux d’apprendre l’achat de deux ordinateurs. Les frais de retard connaissent une hausse de 0,02 $, passant à 0,12 $.

La transaction des terrains longeant la route 344 entre Brownsburg-Chatham et  la MRC d’Argenteuil n’a pu être conclue, car le ministère exige que le terrain soit vendu à sa valeur réelle. M. le maire affirme toutefois que la transaction se fera quand même, seulement à d’autres conditions.

M. Serge Riendeau a été nommé comme le représentant de la ville au sein du Comité consultatif de l’urbanisme, fonction qui s’ajoute à celle de représentation au sein de la Société de développement économique de Brownsburg-Chatham. M. Benoît Girouard a pour sa part été nommé à titre de membre du C.C.U. pour remplacer M. Alain Claveau, qui a démissionné à la dernière séance.

Finalement, il est à noter que la prochaine séance du conseil municipal aura lieu le deuxième lundi du mois plutôt que le premier, soit le 9 mai et non le 2 mai 2011.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :